Exposition

«Les voies de la Sainte Montagne : du Mont Athos à Valaam»
par le père Sabbati, moine orthodoxe du monastère russe de Valaam, région de Saint-Pétersbourg.

«Les voies de la Sainte Montagne : du Mont Athos à Valaam» présente deux visions : l'une sur le grand monastère russe de Valaam, fondé au Xe siècle par les saints Serge et Germain sur une île au Nord du Lac Ladoga, monastère qui est souvent appelé « l'Athos du Nord », et l'autre sur la péninsule monastique de l'Athos, la Sainte Montagne, haut lieu du monachisme orthodoxe.

Père SaBbati,
Moine des îles de Valaam, région de Saint-Pétersbourg, professionnel de la caméra à l'époque de sa vie laïque et chroniqueur de la vie monastique. Le père Sabbati est l'un des premiers moines qui utilise exclusivement la technique de la photographie classique. En cette période des nouvelles technologies, du graphisme web, cet artiste continue à travailler avec son ancien appareil sur un trépied en bois ! Auteur de plusieurs expositions personnelles au succès retentissant dans sa patrie, le Père Sabbati ne signe jamais ses œuvres, donne très rarement des interviews détaillées et considère ce qu'il fait avec son appareil photo comme une tâche monastique qui lui est impartie et dont il serait presque indécent de vanter la valeur:? «Le Grand Créateur a fait tout le travail. Moi, j'appuie juste sur un bouton».?

«Genius Loci» (L'esprit du lieu)
par Jurgis Levdik-Zanarevsky, photographe

47 paysages, et aucun cadre similaire. L'exposition comprend plusieurs séries de photos en fonction du thème : les paysages, les détails des textures, et le plus précieux – les changements de la nature. "Il n'y a pas de mauvais temps - dit Jurgis Levdik-Zanarevsky. - Tous les états de la nature sont super. Je les perçois toujours comme un cadeau! " Photos créées avec le procédé platine palladium à développement. Le platinum offre des couleurs fraîches, le palladium – des couleurs plus chaudes. Leur combinaison nous a permis d'élargir la gamme de couleurs et d'obtenir le volume de l'image. Cette technique a 150 ans. Son secret est dans l'utilisation de minuscules particules de métal qui ne s'oxydent pas. En plus de la reproduction très réelle des images, l'avantage des impressions avec le procédé platine-palladium est la durée des photos: jusqu'à 500 ans.

Jurgis LEVDIK-ZANAREVSKI,
Photographe de la quatrième génération. Avant la révolution de 1917 son grand-père a étudié la photographie à Paris, à l'Académie royale de Peinture et de Sculpture. Aujourd'hui Jurgis travaille avec une technique, tout à fait originale. Ses œuvres sont réalisées avec le procédé platine-paladium à développement. Une technique rare et difficile qui permet aux photographies d'être préservées pendant plus de 500 ans. Cette manière de faire est complètement différente des méthodes exposées jusqu'alors. Le papier doit être rendu sensible par le praticien grâce à l'emploi de sels de fer impressionnés par la lumière. L'image obtenue par cette technique met en valeur toutes les nuances du négatif.

«L'arbre des echanges» 

concours de photos, de dessins et d' œuvres d'art sur le thème de la protection de la nature
L'année 2013 a été déclarée en Russie « L'Année de la protection de l'environnement ». Le but est d'intéresser la société à la solution des problèmes écologiques. Le concours est destiné aux jeunes artistes, peintres, photographes. Ce n'est plus tout simplement un concours de photos intéressantes, mais plutôt un terrain de débats pour les jeunes qui ne sont pas indifférents à la préservation de l'environnement. Un concours de photos, dessins et d'œuvres d'art qui représentent les différentes visions de la nature, de la question écologique, du développement durable en Russie et en France.

Ce concours est organisé en collaboration avec l'Association Slave de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.